Skip links

Le jour où j’ai voulu vivre

Ophélie Bazillou

Formée, dès son plus jeune âge, à la danse classique, au piano, aux arts plastiques, à l’écriture, au chant, au théâtre… Ophélie BAZILLOU a toujours su s’exprimer à travers les Arts. Ses premiers écrits étaient plutôt sous forme de métaphores, en jouant avec les mots elle a commencé à s’intéresser à la poésie. En débutant le théâtre, puis le cinéma, elle commença l’écriture de pièces puis se tourna vers les scénarios. Tout au long de ses passions, elle a écrit, elle a mémorisé ses souvenirs, ses idées, ses envies sur du papier… ses premiers textes dont la sensibilité a été portée à l’écran ou jouée au théâtre l’ont convaincue dans cette voie. Avec son premier livre, Ophélie BAZILLOU va vous entraîner dans son univers, ses émotions…

lire l'interview par Elody Parent
Ophélie-Bazillou-clip-littéraire

Le jour où j’ai voulu vivre

DE OPHÉLIE BAZILLOU / PAR MOHAMMED AÏSSAOUI,LE FIGARO LITTÉRAIRE

D’un côté, un jeune homme, il est journaliste. Il porte un drôle de prénom : Soleil. « On t’a appelé Soleil pour que tu réchauffes les cœurs », lui explique sa mère. Sauf que son cœur a du mal à briller… Soleil écrit des lettres à Maëlle, comme on jette une bouteille à la mer, comme des confessions qui disent son désordre amoureux. Il avait rompu avec elle, pour garder une « distance », pense-t-il… De l’autre côté, une jeune femme, une libraire dont on ne sait pas grand chose au début. Elle croit qu’elle peut se débrouiller seule. Elle rêve beaucoup. Elle est drôle. Elle n’a pas d’amoureux. Elle écrit aussi, à son « Cher journal »… Avec ces deux personnages, la romancière Ophélie Bazillou nous offre « Le jour où j’ai voulu vivre », un superbe roman sur l’art diffi cile d’aimer. C’est touchant et plein de sensibilité. On sourit souvent. On s’attache à Soleil et à cette libraire à cause, ou plutôt grâce, à leurs fragilités et à cette quête irrépressible de la vie.

Acheter le livre

L’interview

Questions à Ophélie Bazillou

Par Elody Parent, assistante d’édition
Éditions les Presses Littéraires

Pourquoi avoir publié cet ouvrage ?

J’ai toujours eu énormément d’imagination. On me disait souvent que j’avais la tête dans les nuages alors que je réfléchissais à toutes les idées créatives qui vivaient en moi. Cet ouvrage c’est d’abord une envie profonde de raconter une histoire et de partager mes émotions. C’est aussi un hommage aux gens que j’aime et un profond message d’amour et de vie.

Une suite à prévoir ?

Une suite, un autre roman et aussi une bande dessinée…. J’ai beaucoup d’envies !

Qui êtes-vous ?

Qui suis-je ? Une artiste comme tout être humain je crois. Je pense que nous sommes tous des artistes au fond de nous. Le seul moyen d’y parvenir c’est d’en avoir envie puis ensuite d’affronter ses peurs. Ensuite ce n’est qu’un sentiment de liberté.

Comment l’idée de ce livre est-elle née ?

Sur un quiproquo. C’est même grâce à une faute de frappe. J’ai écrit à une amie « je vais voir Romain. » Mais le correcteur automatique de mon téléphone a écrit « roman ». Elle m’a alors répondu « ah tu écris un roman ? »

J’ai alors fouillé dans tous mes écrits, à la recherche d’un projet abandonné ou d’une idée.

Au début, ce livre était un scénario impossible à réaliser car cela demandait un énorme budget. Comme beaucoup d’écrits, je l’ai laissé de côté en me disant qu’un jour peut être j’y reviendrai. Ecrire un scénario ne me correspondait pas. Je ne me sentais pas libre avec ce style d’écriture. Je ne pouvais pas me laisser aller aux émotions. C’est dans les dialogues seulement que je pouvais m’exprimer. J’ai commencé à penser aux personnages et à vouloir les développer. Penser à leurs vies, à leurs ressentis comme en tant qu’actrice lorsque je joue un rôle.

Pensez-vous créer d’autres livres ?

Oui, j’ai déjà beaucoup d’autres idées et j’adore écrire. Il y a comme quelque chose d’intense et d’intuitif lorsque j’écris. Je me laisse complétement embarquer. C’est une sensation merveilleuse d’écrire, mais aussi un travail exigeant.

Est-ce votre premier livre ?

Mon premier roman, j’ai déjà écrit des pièces de théâtre, des scénarios et même des recueils de poésie.

Combien de temps vous a pris l’élaboration de ce livre ? Y a-t-il eu des difficultés ?

Lorsque j’ai commencé à réécrire le scénario en roman, j’ai mis cinq ans en tout pour l’achevé.

Votre expérience professionnelle (ou personnelle) vous a-t-elle été utile pour la création de ce livre ?

Oui bien sûr ! On me demande souvent si c’est une autobiographie. Je répondrai que non car ce n’est point ma vie. Mais certaines émotions sont vraies et déjà ressenties.

Ayant été actrice pendant douze années déjà, je me suis autant appliquée à écrire ce livre qu’à interpréter un rôle. Parfois j’étais tellement dans l’écriture que c’était comme un rôle que j’interprétais.

A quel public s’adresse votre ouvrage ?

A toutes les personnes qui aime autant la vie que moi.

Pensez-vous créer d’autres livres ?

Oui, j’ai déjà beaucoup d’autres idées et j’adore écrire. Il y a comme quelque chose d’intense et d’intuitif lorsque j’écris. Je me laisse complétement embarquer. C’est une sensation merveilleuse d’écrire, mais aussi un travail exigeant.

Est-ce votre premier livre ?

Mon premier roman, j’ai déjà écrit des pièces de théâtre, des scénarios et même des recueils de poésie.

Combien de temps vous a pris l’élaboration de ce livre ? Y a-t-il eu des difficultés ?

Lorsque j’ai commencé à réécrire le scénario en roman, j’ai mis cinq ans en tout pour l’achevé.

 

Votre expérience professionnelle (ou personnelle) vous a-t-elle été utile pour la création de ce livre ?

Oui bien sûr ! On me demande souvent si c’est une autobiographie. Je répondrai que non car ce n’est point ma vie. Mais certaines émotions sont vraies et déjà ressenties. Ayant été actrice pendant douze années déjà, je me suis autant appliquée à écrire ce livre qu’à interpréter un rôle. Parfois j’étais tellement dans l’écriture que c’était comme un rôle que j’interprétais.

A quel public s’adresse votre ouvrage ?

A toutes les personnes qui aime autant la vie que moi.

Quelle place occupe les livres dans votre vie ?

J’ai lu énormément de pièces de théâtre. J’aime les textes de William Shakespeare, Carlo Goldoni, Samuel Beckett, Bernard-Marie Koltès et Wajdi Mouawad. J’ai toujours aimé les livres de sciences, de philosophie et je suis passionnée par les livres de psychanalyse ou de thérapie. J’adore les livres de Christophe André, Matthieu Ricard ou encore Christophe Galfard…

Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs ?

Une métaphore du monde tel que je le vois

Acheter le livre